Assurance emprunteur : Remboursement anticipé d’un prêt Professionnel suite à décès du Dirigeant… Quelles conséquences financières ?

Qu’arrive-t-il sur le plan fiscal lorsqu’un prêt professionnel est remboursé de manière anticipée suite au décès du chef d’entreprise ? Pourquoi cette bonne nouvelle peut-elle se transformer en un problème financier inattendu pour l’entreprise ?

Lorsqu’une entreprise perd son dirigeant, elle doit non seulement faire face à un bouleversement émotionnel, mais aussi à des défis financiers complexes.

Parmi ces défis, il y a le remboursement anticipé d’un prêt par l’assureur, qui est enregistré comme un produit exceptionnel sur le plan comptable. Ce traitement comptable peut sembler avantageux, mais il a pour effet immédiat d’augmenter le bénéfice imposable de l’entreprise.

Conséquence, cela génère une fiscalité supplémentaire (de 15 ou 25% du montant du capital remboursé) à un moment où l’entreprise n’a pas forcément de liquidité réelle.

Comment les entreprises peuvent-elles gérer cette augmentation soudaine de la charge fiscale sans les fonds nécessaires pour la couvrir ? Existe-t-il des stratégies pour préparer l’entreprise à de telles situations et minimiser les risques financiers liés au décès imprévu d’un chef d’entreprise ?

Oui, par le biais d’une stratégie de montage des solutions d’assurance emprunteur, il existe une manière simple et efficace de pouvoir compenser cette imposition supplémentaire.

C’est ce que nous appelons la solution « d’assurance emprunteur fiscale », qui consiste à prévoir le montant complémentaire à injecter dans la trésorerie de l’entreprise, pendant toute la durée du prêt.

Pour plus d’explications, n’hésitez pas à nous contacter.

Categories FISCALITE PREVOYANCE